Sluka dévoile le clip de « Vampire’s Ball »

Le groupe art-rock basé à San Diego, Sluka, a sorti il ​​n’y a pas longtemps son single / clip vidéo « Vampire’s Ball ». Mélangeant de puissants éléments de malheur au post-punk, le groupe émet un son enivrant et galvanisant garanti pour électrifier.

En guise d’explication, Sluka dit: «Créé entièrement à San Diego pendant une période extraordinaire de l’histoire humaine… Essayez… de trouver la beauté dans les horreurs de votre vie merveilleuse.»

Dirigée par Christopher Sluka (chanteur, auteur-compositeur, musicien, interprète), l’œuvre de Sluka comprend onze albums studio, des concerts à guichets fermés dans le monde entier, des apparitions à la télévision, des interviews et une vaste couverture médiatique, ainsi que des légions de fans sur cinq continents. Rejoindre Christopher (piano, guitare, chant) sur la chanson sont Anna Eppink (basse) et Natalie Mouzooni (batterie).

Originaire de Seattle, la famille de Christopher a vécu dans divers endroits exotiques à travers le monde pendant qu’il grandissait. Au début de sa carrière, Christopher faisait partie de la scène du New York Club, travaillant et jouant avec des artistes comme Tears For Fears, INXS, Talk Talk et Simple Minds. Plus tard, il enregistre un single à L.A., puis se produit au Japon devant le public de SRO, puis sort deux albums.

Au fil du temps, son son a évolué, prenant des textures et des couleurs mystérieusement séduisantes, tandis que ses spectacles – exaltants et captivants – captivaient les spectateurs. Son sens du spectacle, ainsi que sa musique irrésistible, le distinguent des musiciens ordinaires.

Ensuite, il y a sa créativité innée, y compris des peintures surréalistes célèbres et d’autres activités: coureur de fond, pilote de jet et propriétaire d’une école de pilotage.

«Vampire’s Ball» s’ouvre sur un piano élégant, doux, presque tendre, qui coule dans des couleurs émergentes basses alors que la voix de Sluka glisse au-dessus de sa tête. Quand les guitares et la batterie entrent en jeu, la mélodie prend des saveurs de rock progressif qui rappellent Queen.

Les harmonies de chœur imprègnent les paroles de vrilles rayonnantes de superbes surfaces sonores.

Réalisée par Eric Bishop, la vidéo présente des images de routes et de parkings totalement vides, tandis qu’une image à l’écran montre Christopher assis au piano. Les visuels passent au jeu complet du groupe, suivis de clips de marches de protestation massives et de pilleurs violents engagés dans des combats avec la police.

Le contraste entre le milieu chic du début de la vidéo et les images dérangeantes qui suivent donne aux visuels un effet surréaliste intense.

Avec «Vampire’s Ball», Sluka dévoile de subtiles nuances d’élégance mêlées de strates de coloration menaçante latente et de passion maniaque.

Suivez Sluka Spotify | Site Web | Facebook | Twitter | Instagram

Sluka dévoile le clip de « Vampire’s Ball » a été modifié pour la dernière fois: 29 juillet 2020 par Randall Radic

Leave a Reply